La paroisse se trouve à l’adresse suivante :

5 Rue du presbytère
Tel 03 88 93 90 03
parois.s.georges@evc.net

 

 

COVID-19 : CONSIGNES SANITAIRES EN VIGUEUR

le gouvernement allège peu à peu les mesures sanitaires.
Nous pouvons ainsi refaire la quête dans les bancs.

Le gel à l’entrée et les masques sont toujours obligatoires.
Restons prudents et faisons attention les uns aux autres. Merci

Le secrétariat de la paroisse St-Georges est ouvert du mardi au vendredi de 8h30 à 11h30.
Vous pouvez joindre la paroisse par mail ou par téléphone :  03.88.93.90.03 – parois.s.georges@evc.net ainsi que le Curé par mail à l’adresse : ybeuvelet@free.fr

Vous souhaitez rencontrer l’abbé Yannick BEUVELET ou un autre prêtre,
veuillez prendre rendez vous à l’accueil ou par téléphone aux heures de permanence.

Au delà de ces horaires, vous pouvez laisser un message
sur le répondeur téléphonique.
Tél : 03 88 93 90 03

Merci de passer par le presbytère pour vos infos, tracts et affiches ou faire votre demande par mail à parois.s.georges@evc.net
Nous pourrons alors faire paraître l’information sur la feuille de semaine et la publier sur notre site et sur la page Facebook de notre paroisse.

Quelques repères historiques

L’église Saint-Georges mêle harmonieusement les styles roman et gothique.

Certains vestiges de la construction d’origine, autorisée en 1143 par l’évêque de Strasbourg, sont encore visibles. La nef et le réseau d’ogives de la voûte ont été réalisés au XIIIème siècle.

À l’intérieur on peut admirer un retable du Jugement dernier dont les volets, œuvre de Diebold Martin, datent du XVème siècle. L’église renferme également une Tour Eucharistique, dite custode de 11m de haut, véritable joyau de pierre, ciselé en dentelles datant de 1523, le Christ en croix de Clément de Bade (1488).

Au XVe siècle, deux chapelles de style flamboyant ont été greffées sur la nef. Les vitraux sont de Jacques le Chevalier-de-Fontenoy-Aux-Roses (1956-1970). Les deux plus grandes cloches sont les plus anciennes en service en Europe (1268).

Devant l’église Saint-Georges, le petit square abrite la fontaine aux Abeilles du XVIIIe siècle, provenant du couvent de Neubourg.